La reprise

La reprise

Salut à tous,
Je soigne mes bobos !
Depuis mon dernier message, les choses ont bien évolué et mon épaule va mieux.
J’ai commencé des séances de kiné et je vais bientôt pouvoir reprendre le vélo. Je suis contente.
Je retrouve de la souplesse dans l’articulation et le kiné me fait faire un peu de musculation, mais très légère.
Pour bien faire, je vais faire un peu de vélo d’appartement chez une copine qui en a un dans son garage !
Elle m’a dit que je pouvais venir m’en servir quand je le voulais.
C’est super, ça va me permettre de reprendre en douceur.
C’est fou parce que je dois dire que j’ai une petite appréhension à cause de cette stupide chute du mois dernier.
J’ai lu que des sportifs ressentaient ça après une chute mais je n’y croyais pas, et pourtant c’est vrai !
Je pense que le vélo d’appartement va me permettre de reprendre tranquillement et faire passer cette appréhension.
Pour le reste, j’ai quand même fait un peu de piscine et ça m’a fait du bien.
Je me sens bien du coup.
J’attends pour la course à pied parce que c’est un peu tôt.
J’ai fait aussi attention à ma nourriture. Ben oui, rester inactive pendant quelques semaines quand on a l’habitude de faire du sport, ça perturbe un peu.
Enfin je n’ai pas fait d’excès alors ça va plutôt bien.
Et puis le sport, c’est une drogue positive et en faire permet d’évacuer beaucoup de stress. Ma tête en a besoin, même si au bureau on a une bonne ambiance.
Eric a été super avec moi et j’ai pu faire mon travail à la banque dans de bonnes conditions. En ce moment je m’occupe d’un nouveau projet bancaire intitulé votre prêt sur simple demande d’un SMS. J’avoue que je passe beaucoup de temps dans mes dossiers.

Je fais aussi attention car les grosses chaleurs arrivent et il faut quand même être prudent.
Écouter son corps et tenir compte des éléments extérieurs, c’est un bon compromis pour faire du sport dans de bonnes conditions.

velo-echauffement

En savoir plus

Petite blessure

Petite blessure

J’ai le temps d’écrire un petit message sur mon blog aujourd’hui, et pour cause, je me suis blessée à l’épaule en chutant lors d’une sortie à vélo, la semaine dernière.

Ah la la, le sud ouest et son climat incertain !

J’ai voulu faire une sortie vélo d’une trentaine de kms. Le temps était beau, un peu nuageux mais rien d’inquiétant. Pourtant, sur le chemin du retour, un gros orage s’est déclenché et je n’avais pas prévu ça.

Je ne suis pas une spécialiste de la conduite sous la pluie, du coup, j’ai roulé prudemment mais à quelques centaines de mètres de la maison, j’ai glissé sur une ligne blanche le long de la route. Je m’en sors pas mal, j’ai juste une luxation de l’épaule.

Allez, période de convalescence ! Ça ne m’arrive pas souvent alors aucun souci. Je vais m’adapter.

Le plus important est que je peux continuer de travailler sans aucune difficulté.

Pour le sport, je marche pour le moment, en attendant de reprendre la course à pied. Je vais aussi aller à la piscine municipale quand tout ira mieux.

La natation, c’est ce qu’il y a de mieux pour récupérer tranquillement après une blessure.

Bon, j’en ai pour une vingtaine de jours avant de pouvoir entreprendre ma rééducation.

Du coup, je prends le temps pour faire d’autres activités. Je suis allée au ciné ce week-end. Ça faisait très longtemps que je n’y étais pas allée et c’était sympa.

Je suis aussi allée voir des copines qui habitent dans le secteur.

On ne se voit pas souvent par ce qu’elles ne partagent pas ma passion du sport, mais c’est important de leur consacrer du temps.

Je garde le moral même si je suis un peu bloquée !

Le sport est aussi bon pour la tête mais il faut savoir s’adapter à cette nouvelle situation.

Et changer un peu son rythme de vie n’est pas plus mal non plus.

Au moins, pas de lassitude.

mer-femme-eau-main-10560500

En savoir plus

« Fais le toi même » : Programme d’entraînement sportif

« Fais le toi même » : Programme d’entraînement sportif

Salut,
Je vais vous raconter une histoire amusante.
J’ai une collègue de bureau, elle s’appelle Ilona. Elle a 30 ans et travaille à l’agence depuis 8 ans.
Elle habite pas très loin de chez moi. Elle a fait des études de comptabilité à Paris avant de descendre dans le sud ouest, après avoir envoyé quelques CV un peu partout en France.
Notre agence bancaire a retenu sa candidature et elle travaille donc ici depuis plusieurs années.
Il m’est arrivé un truc incroyable avec elle. Bon, on est collègue mais pas plus copine que ça.
Disons qu’on ne partage pas les mêmes passions, surtout pas le sport puisqu’elle m’a avoué de rien pratiquer du tout, par manque d’envie et aussi par fainéantise ! Elle aime surtout rester tranquille chez elle. Allez, je vous fais une petite confidence, elle est un peu ronde, par manque de sport surtout, mais je ne la juge pas, chacun est libre de pratiquer ses activités, quelles qu’elles soient.
Et le « farniente » en est une assez agréable !
Il n’y a guère que le travail qui nous réunit, Ilona et moi, même si on a partagé quelques pauses café au bureau et deux ou trois repas que nous organisons entre collègues plusieurs fois dans l’année avec Eric.
Elle sait que je fais pas mal de sport, on a déjà abordé le sujet ensemble. Et là, je ne sais pas ce qu’il lui a pris, mais elle est venue me parler spontanément il y a une quinzaine de jours, pour me dire qu’elle souhaitait que je lui fasse un programme sportif pour améliorer sa condition physique.
J’ai été très surprise, je ne m’y attendais pas du tout en fait !
Mais elle m’a convaincue et elle m’a dit que cela lui ferait du bien et l’aiderait aussi d’une certaine manière à avoir un bon moral et une bonne condition physique.
Ilona m’a avoué qu’elle ne se sentait pas très bien dans sa peau avec ses rondeurs.
Je suis une fille, je comprends très bien ses sensations.
Alors après une bonne et intéressante discussion, j’ai décidé de lui apporter un peu d’aide et de réconfort.
Je dois vous avouer une chose, je viens de découvrir qu’on ne connaît jamais vraiment les gens qui nous entourent.
Ilona m’a agréablement surprise et a fait tomber beaucoup de mes préjugés à son égard car je ne la trouvais pas très sympathique, assez hautaine. Mais notre discussion m’a fait découvrir une autre personne et j’ai rapidement compris que c’est une femme plutôt timide et qui souffre beaucoup de son aspect physique, même si je ne la trouve pas si ronde qu’elle veut bien l’affirmer.
D’ailleurs, j’ai lu ou vu que beaucoup de filles sont dans les mêmes conditions morales et physiques qu’Ilona.
Alors à toutes celles qui se retrouvent dans l’histoire que je suis en train de raconter, je vais vous raconter comment j’ai initié ma collègue au footing et j’espère que cela vous encouragera à vous mettre en tenue et à enfiler vos chaussures de sport pour vous lancer à votre tour.
J’ai donc parlé à Ilona et je lui ai dit qu’elle devait y aller doucement.
Je lui ai proposé de commencer un programme à ses côtés en faisant des petites marches journalières de 30 minutes chacune pendant une semaine, avant d’attaquer de petites sorties footing de 15 minutes un jour sur deux associées à 15 minutes de marche pour récupérer, puis 15 minutes d’étirements pour terminer.
Elle était toute contente de ma proposition.
La première partie et non la moins plaisante a été d’aller ensemble dans le magasin de sport qui se trouve à la sortie de mon village.
Ilona a acheté sa première tenue de sport depuis sa sortie d’université, de bonnes chaussures de sport et nous nous sommes données rendez vous lundi dernier pour notre première sortie.
Nous avons donc débuté la semaine dernière par de petites marches journalières de 30 minutes.
Depuis cette semaine, nous avons commencé le programme footing un jour sur deux.
Elle a adoré. Elle m’a dit avoir découvert des sensations nouvelles, elle m’a dit aussi que quand elle rentre chez elle après le sport, elle se sent bien dans sa tête, moins stressée, moins enfermée dans sa routine professionnelle.

Elle m’a dit aussi qu’elle mangeait beaucoup moins depuis le début de sa pratique sportive, d’une part parce qu’elle grignotait pas mal de nourritures entre les repas par oisiveté plus qu’autre chose et que le sport commençait à bien occuper son temps libre et son esprit.
Je suis trop contente, j’ai l’impression qu’elle accroche et elle semble y prendre goût et je suis satisfaite d’avoir une petite part de responsabilité dans son bien être naissant.
Bon, nous n’en sommes qu’au début d’une nouvelle aventure c’est certain, mais elle est sur le bon chemin car quand elle me parle de ses sensations, je me retrouve un peu dans ce qu’elle dit.
Le sport est une drogue douce, quand on commence à y goûter, on y prend très souvent goût.
Si ma petite histoire vous plaît et vous encourage vous aussi à vous lancer ce défi, allez y, foncez.
Et n’oubliez pas ces petits détails et ces petits points essentiels :
Lorsque l’on veut se lancer dans le sport, il faut y aller étape par étape.
Prendre des conseils autour de soi et parler du sport que l’on veut pratiquer pour bien définir ce que l’on recherche.
Se procurer les bons vêtements pour pratiquer son activité.
Ne pas commencer trop fort de manière à ne pas être dégoûtée et ne pas penser que le défi semble infranchissable après la première sortie.
Etre toujours positive et se persuader (à juste titre) que faire du sport est une activité essentielle et bienfaitrice pour le corps et l’esprit.
Et si vous êtes comme Ilona et que vous avez quelques rondeurs, rester patiente et ne pas croire que tout disparaîtra à la première sortie.
Très souvent, tout se fait par étape. On peut passer un mois en ayant l’impression que l’on ne progresse pas ou le corps ne change pas comme on le souhaiterait, mais le jour d’après on se rend compte que tout se fait progressivement et que ça marche.
Et pour rien au monde j’arrêterais la pratique du sport quand je vois tout le bien être moral et cérébral que cela m’apporte depuis de nombreuses années.
Alors foncez et venez me donner vos bons conseils, me raconter vos nouvelles sensations et les progrès que vous réalisez.

footinggras-2

En savoir plus

Les bonnes résolutions

Coucou !

Oh la la je suis un peu flemmarde…
Depuis mon dernier message, on a eu du mauvais temps, de grosses grosses pluies.
Et c’est toujours pareil, quand on laisse passer quelques jours et qu’on ne garde pas un certain rythme d’activités sportives, on se laisse un peu aller et on a moins envie de sortir. Là, ça doit faire une quinzaine de jours que je n’ai pas couru ou fait du vélo.
Heureusement, je suis allée nager à la piscine municipale qui est à proximité de la maison.
J’ai au moins fait un petit quelque chose ! Rouler à vélo par temps de pluie, c’est quand même pas facile. J’ai toujours peur de chuter ou de prendre un bon rhume. Courir, ça reste possible et c’est même plutôt agréable sous la pluie.
J’ai toujours eu de bonnes sensations sous ces conditions climatiques, mais j’avoue que je ne suis pas sortie ces deux dernières semaines. Enfin bref, il va falloir faire une sortie vélo ce week end. Ils annoncent du beau temps alors pas d’excuse ! J’ai pas mal travaillé en même temps.
En fait, je dois arrêter de culpabiliser quand je fais un petit break sport, surtout lorsque c’est en raison du mauvais temps ou de la surcharge de travail.
Je me rends compte qu’on peut toujours trouver une solution pour faire une petite activité sportive et garder la forme. J’ai quand même la possibilité d’aller marcher ou nager. Il faut toujours garder la motivation et ne pas se chercher d’excuses.
Je ris en me relisant parce que franchement, se chercher des excuses pour ne pas faire de sport, c’est quand même un peu exagéré !
Allez allez Zoé, pense à ceux qui n’ont vraiment pas ton temps libre et secoue toi un peu !
En attendant, pause lecture. Je vais jeter un œil dans un magazine dédié aux sports en plein air.
Je trouve toujours de bonnes idées ou de bons conseils à mettre en pratique.
Je vais aussi voir si mon vélo a besoin d’un petit entretien avant la sortie du week end.
Ouh la la, reprise des bonnes résolutions, il suffit d’écrire un petit message pour me relancer, c’est magnifique ça !

En savoir plus

Sortie collective

Salut à tous.
Cette fois, le beau temps s’installe durablement dans ma région.
On sent l’été arriver à grands pas.
Depuis mon retour de la Côte d’Azur début mars, j’ai bien travaillé au bureau tout en pratiquant mes activités sportives.
Je suis en forme. J’aime cette période de l’année car il ne fait pas trop chaud et la pratique du sport est très agréable par des températures douces comme actuellement.
Sans oublier les touristes en été qui m’obligent à beaucoup plus de vigilance lors de mes sorties vélo ou footing.
Notre groupe sportif s’est agrandi et je suis très contente. On pense former une équipe pour participer à un triathlon collectif. L’idée est plutôt sympa.
En fait, la course aura lieu en septembre et il s’agit d’une course par équipe de 4. Deux garçons et deux filles. Je pense que nous allons préparer deux équipes car dans mon groupe il y a quelques très bons athlètes ! Je trouve l’idée assez intéressante et ça permettra d’évoluer ensemble.
L’émulation est une grande source de motivation.
J’avoue que certaines fois j’ai un peu de mal à sortir m’entraîner seule.
C’est amusant de constater que quelques fois le corps ou la tête demandent un break !
Mais les encouragements des uns et des autres lors de nos sorties collectives me poussent et me motivent. Et puis en courant par équipe, j’ai l’impression de me surpasser parce que je ne veux pas décevoir ceux qui courent, nagent ou roulent avec moi.
Mais on n’oublie pas de se dire qu’on est surtout là pour faire du sport et pour passer de bons moments tous ensemble et me concernant c’est bien ça le plus important.
Allez, petite sortie vélo de 25 kms, histoire de me détendre après une bonne journée de travail.

 

 

En savoir plus

Visite de la Côte d’Azur

Visite de la Côte d’Azur

Je suis de retour chez moi, après quelques jours passés dans le sud-est, chez mon cousin Philippe.
Je suis allée faire une balade sur la Côte d’Azur, à Pegomas.
Le temps était magnifique pour un mois de mars.
On a beau dire, la Côte d’Azur a quelques atouts et le climat y est vraiment très agréable.
Mon cousin m’a emmenée au parc Marineland à Antibes.
J’ai adoré ce parc aquatique avec ses dauphins, ses orques, ses phoques. Il y a de grands bassins et le parc est vraiment immense.
Un hôtel est en construction aux abords du parc. Quel site incroyable.
Et cette fois, j’ai pris mes affaires de sport pour ne pas couper mon rythme de sport et souffrir ensuite, à mon retour à la maison.
J’ai fait quelques sorties footing et j’avoue que le terrain très vallonné de la région m’a donné quelques coups de chaleur !
Il y a toujours un temps d’adaptation lorsque l’on change de terrain de jeu.
Le corps s’habitue, enregistre les parcours et courir dans une autre région et sur des terrains différents remet tout en cause.
On a l’impression de ne plus savoir courir !
Et puis j’ai fait attention à ma ligne. On a quand même bien mangé. Difficile de résister aux spécialités locales telles que la pissaladière, la ratatouille et j’en oublie.
J’ai passé de très bons moments avec mon cousin et je vais avoir plein de choses à raconter à Eric et à tous mes amis.
J’entends mon patron qui m’appelle pour traiter les dossiers bancaires qui s’empilent sur mon bureau.
Reprise demain matin, avec le sourire !

mimosa 001

En savoir plus

La reprise

La reprise

Salut à tous.
Le travail, le travail ! J’ai été bien occupée ces dernières semaines.
J’avoue que j’ai mis mes activités sportives de côté, la faute à un audit auquel nous avons répondu à l’agence.
J’ai eu beaucoup de travail, mais depuis le 20 février dernier, ma vie « normale » a repris son cours.
J’ai donc repris mon entraînement personnel pour mon bien être physique et cérébral.
Cela m’a fait découvrir un paramètre que je ne connaissais pas : la reprise après une interruption de plusieurs semaines.
Ouh la la, j’ai souffert. Je croyais que mon corps avait suffisamment d’endurance pour faire face, mais je me suis trompée ! La pause forcée d’un mois m’a coûté cher.
En compagnie d’Eric et de quelques amis et amies, nous avons fait un duathlon dans une ville voisine.
Le temps était magnifique. Une quarantaine de participants, une belle ambiance comme à l’accoutumée dans ces petits villages du sud ouest, mais j’avoue que j’ai souffert lors de ma seconde manche de course à pied. La faute à un manque de pratique pendant ces quelque semaines de travail intensif à l’agence.
Pour la première fois, j’ai eu des petites crampes, aux deux mollets et même à la cuisse droite, sur la fin du parcours.
Je me suis hydratée plus qu’à l’accoutumée, pour me prémunir de ces douleurs et faire face ensuite, mais j’ai tout de même souffert.
Et ma tête a souffert aussi. C’est amusant de constater que la tête souffre aussi beaucoup lorsque le corps a du mal à suivre.
Il m’a fallu quelques semaines pour récupérer totalement même si j’ai bien fait attention de ne pas rester inactive depuis cette sortie. On ne m’y reprendra plus !
Tout est lié en fait. Bien dans son corps = bien dans sa tête, j’ai pris bonne note de cet adage tout à fait vrai.

brecey-sport-1

En savoir plus